UN ÉTÉ INOUBLIABLE

À lire le témoignage de Tommy 16 ans, jeune breveté de l'AAVE en 2020 au bout de 20 heures de vol, qui a réussi sans craintes à surmonter rapidement le mal de l'air durant son apprentissage.

"L’année dernière j’ai commencé le vol à voile. J’ai donc choisi un passeport découverte de 6 jours à Buno. Au départ, c’était dur car j’avais souvent la nausée. Mais grâce aux conseils des plus expérimentés, c’est passé et j’ai profité de mon stage à fond. Beaucoup d’ambiance et surtout des conseils de pilotage de la part des instructeurs. Ça m’a tellement plu que cette année, je me suis réinscrit pour l’année. Malgré un commencement tardif dû au Covid, le club a repris dès que possible. Par conséquent, j’ai pu reprendre rapidement les vols. J’ai à nouveau souffert un peu de nausée qui est parti au bout de 2 vols. J’ai volé à chaque fois que j’ai pu, je ne m’ennuyais donc jamais au club. De plus, la présence de plusieurs jeunes m’a permis de faire de bonnes connaissances. Au bout d’environ 20 heures de vol cette année, j’ai eu l’occasion d’être lâché. Ce vol ne s’est pas totalement passé comme prévu, mais ça ne m’a pas empêché de vouloir à tout prix de continuer. Après cela j'ai travaillé mon théorique : lire tout le manuel de vol à voile. Celui qu'on appelle le Bouquin Bleu. Dormant au camping du club, j’avais du temps pour réviser le soir, après les vols. Puis, dans l’objectif de passer mon brevet cette année, j’ai décidé de travailler mon théorique à fond. Au bout d'une semaine très intense, j’ai passé mon théorique et j’ai validé l’ensemble des chapitres. J’avais donc la possibilité de me présenter pour le brevet, et 10 jours plus tard, j’ai obtenu mon brevet pratique et maintenant j'ai le sentiment d’avoir une vraie responsabilité. Après pas mal d'instruction enTwin, un peu en DG500 et une dizaine de vols en Astir, j’ai eu le plaisir d’être lâché sur Pégase. Une sensation magique. J’étais un pilote breveté sur une superbe machine. Puis, j’ai même eu l’occasion découvrir le vol sur la campagne (pour anticiper l’école campagne) avec des pilotes énormément expérimentés. J’ai appris vraiment beaucoup de choses. Puis, parce que j’habite loin du terrain, je n’ai pas pu revoler depuis. Mais ce n’est pas grave, je ne retiens que des bons souvenirs cette année, et puis j’espère atteindre de nouveaux objectifs: Lâché campagne et emport passager l’année prochaine (car je compte m’inscrire à nouveau). Pour finir, même si il y a eu certains moments plus durs que d’autres, je ne retiens que des bons souvenirs de cette année (mais aussi des enseignements), pour les vols, mais aussi pour l’ambiance : en effet, c’était super familial et vraiment, la bonne ambiance régnait. J’ai vraiment passé un bon été plein de bons souvenirs."


-Tomy Delepierre Massue-

crédit photo Olivier Delepierre