BAS LES MASQUES II

Outre les perturbations physiologiques qui touchent notamment les appareils cardiovasculaires et pulmonaires sous facteur de charge, on constate également que les tissus mous du visage foutent le camp dans tous les coins et sont étirés dans le sens des forces d’inertie. Sensations d'écrasement ou d'apesanteur? Tout dépend de l'action que l'on mène sur le manche à grande vitesse. Et on sait qu' à l'AAVE on aime bien tirer sur le manche avec des pilotes compétents et respectueux de la sécurité. Non... Le club de Buno n'est pas un "centre d'étude et de recherche en médecine aérospatiale", mais Barth et Philippe se sont prêtés en 2018 à ce genre d'expérience pour nous démontrer deux aspects différents et caractéristiques des G négatifs et G positifs ... Et cela nous donne parfois des images étonnantes selon la physionomie des sujets. Mais comme disait l'autre:" Faut savoir souffrir pour être beau"... Non?