LE TOUR DE PARIS 2020


Lorsque l’on évoque le « tour de Paris » en planeur, on pense au challenge Patrick Huet. Un voyage en plusieurs étapes pour découvrir chaque jour dans les années 90 d’autres clubs, sans pénétrer dans des zones restreintes ou interdites autour de Paris. Le 30 mai André VERHULST au départ de Buno à 11:30 à bord de son ASW-22BL, réalisait par l'ouest un GRAND « tour de Paris » en montant jusqu'à Amiens. En thermique pur d'abord dans de bonnes conditions, puis sous des cumulus au nord de la Seine à 2000 m avec vue sur la mer au loin. En évitant toutes les zones soumises au contact radio pour rester discret, le vol se poursuivait vers le Tréport, Amiens, St Quentin, Laon, Sézanne et une dernière pompe à Provins pour assurer Buno à 18h10. Un circuit de 609 kms (OLC) en 6 heures 40 minutes. Un circuit viré trop court par une belle journée et rentré trop tôt selon André.

Une performance rééditée deux jours plus tard pour enfoncer le clou un peu plus avec une météo favorable, mais cette fois-ci en Janus CT et accompagné non loin dans la boucle d'un circuit "comme prévu", d'Alain Mazalérat à bord de son JS-3 tout neuf. Comme si il fallait rattraper le temps perdu et avaler les kilomètres en période de boulimie.

2 juin 2020

Verhulst en rouge 576 km

Thivars(28)-Mortemer(60)-Fismes(51)-Provins(77)

Maza en bleu 626 km

Verneuil s/Arvre(27)-Amiens(80)-Laon(02)-Reims(51)-Provins(77)

Les trajets sur les cartes sont assez étonnants. Il est difficile d’imaginer comment les planeurs ont évolué aujourd’hui en si peu de temps, avec des pilotes de prestige qui ont su tirer le meilleur parti d'eux même en réalisant des circuits innovants, originaux et ... Sans moteur au départ de Buno. Vous pourrez lire le récit complet et en détail dans le prochain numéro de Spirales.


La Seine aux Andelys (27)

André Verhulst et "Maza" en grande discussion.